2 Icon 6A840185-0766-4EA7-A0F1-D354DB1A63C1@3x calendar B4F93828-96F8-4437-8CF6-80599DC64A39@3x Icons/32x32/Checkmark-circle-2 Icons/24x24/Down Icons/24x24/Left Icons/24x24/Right Icons/24x24/Up Icons/32x32/Euro 06. Icons / Hide-password 2C590C06-90E1-4A9B-92FB-4E0AAFECDDFE@3x Icons/32x32/Gauge Icons/32x32/Leaf Loep 73D37533-9543-40A2-B01F-747B439E090F PVpaneel 1537E9F1-32E4-40F1-A0CF-C6E137D84DFB@3x reacties 84F88D51-93B4-4DBF-A66C-67FFCA35A637@3x A48A0A54-2715-43CE-8952-A3CB33BD32BB@3x Icons/32x32/Toon ToonApp YouTube-icon-dark Icons/32x32/Checkmark-circle-2 Icons/32x32/Euro Icons/32x32/Gauge Icons/32x32/Leaf Icons/32x32/Toon Icons/24x24/Down Icons/24x24/Left Icons/24x24/Right Icons/24x24/Up Icons/24x24/Up
Communiqué de presse: neutralité climatique d'Eneco et de ses clients prévue pour 2035

Communiqué de presse: neutralité climatique d'Eneco et de ses clients prévue pour 2035

Plan One Planet : ambitieux, concret et validé en externe

Eneco s'est donné pour objectif de rendre d'ici 2035 ses activités et l'énergie fournie à ses clients climatiquement neutres, afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius et d'assumer sa responsabilité à l'égard des générations futures. Dans cette optique, Eneco présente aujourd'hui son plan One Planet, lequel repose sur des actions concrètes, des choix d'investissements clairs et des objectifs mesurables.  Par exemple la décision de convertir ou de fermer les centrales au gaz.  Ou d'arrêter progressivement la vente de chaudières de chauffage central au gaz, au plus tard pour 2025. Nous aidons tous nos clients à adhérer à ce processus en leur proposant des solutions sur mesure abordables. Cette ambition a été testée auprès de diverses parties prenantes et les hypothèses soutenant le plan établi ont été validées par Boston Consulting Group (BCG).

 Eneco veut que le réchauffement de la terre reste en dessous de 1,5 degré Celsius pour éviter des effets délétères sur l'être humain et la nature.  Il s'agit d'une course contre la montre. Selon les climatologues de l'ONU, nous dépasserons déjà la barre de 1,5 degré avant 2040.  L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a déclaré il y a peu que le secteur de l'électricité ne devrait déjà plus émettre de CO2 en 2035.  Eneco prend ses responsabilités et ambitionne de devenir climatiquement neutre ces 15 prochaines années, d'ici à 2035, en appliquant la stratégie suivante : 

●       Abandon progressif du gaz naturel : conversion ou fermeture de nos centrales au gaz et meilleure durabilité des habitations et bâtiments chauffés au gaz naturel grâce à l'isolation, aux pompes à chaleur (hybrides) et aux réseaux de chaleur.

●       Électrification radicale : électrification à grande échelle de l'industrie, du secteur de la mobilité et de l'environnement bâti, avec exclusivement de l'énergie renouvelable provenant de parcs éoliens et solaires.

●       Accélération du mouvement en faveur de la chaleur durable : innovation et investissements dans des sources durables comme la géothermie, l'aquathermie, les chaudières à électrodes, le stockage de la chaleur et du froid, le gaz vert et l'hydrogène vert.

La réduction des émissions ne se limite pas aux activités d'Eneco (scopes 1 et 2), mais concerne également l'énergie fournie aux clients (scope 3).  C'est pourquoi nous les aiderons à s'engager dans cette voie. En leur proposant des solutions financièrement attrayantes pour assurer leur durabilité et faire en sorte qu'en cas de hausse des taxes sur le gaz naturel, leur facture énergétique reste payable.   Actuellement, Eneco et ses clients, dans l'ensemble des pays où Eneco exerce ses activités, ont des émissions équivalentes à 13,9 mégatonnes de CO2. Environ 10 % de ces émissions proviennent de ses activités opérationnelles (scopes 1 et 2). La neutralité climatique implique de ramener le total des émissions progressivement à zéro.  Selon nos prévisions, nous devrions encore compenser 0,9 mégatonne de CO2 temporairement en 2035. 

 Les étapes importantes de notre parcours d'ici à 2035 sont les suivantes :

À réaliser chez et par Eneco

●       Production de 100 % d'électricité sans émissions de CO2 :

o   conversion durable ou arrêt progressif de toutes les grandes centrales au gaz. Pour 2030, durabilité ou fermeture de la centrale au gaz de Merwede à Utrecht et de 10 centrales de cogénération au gaz.  Conversion ou fermeture d'Ecogen (Maasvlakte) et de la centrale Lage Weide (Utrecht) pour 2035.

o   Capacité de production renouvelable quasiment doublée pour atteindre 3200 MW en 2025 et poursuite de la croissance jusqu'en 2035.

●       Investissements dans plus de 2000 MW provenant de nouvelles sources d'énergie (combinaison de sources propres et de sources externes), comme la géothermie, l'aquathermie, les chaudières à électrodes, les pompes à chaleur de grandes dimensions, les tampons thermiques et l'utilisation de la chaleur résiduelle.

●       Développement d'une capacité de production flexible sans CO2 suffisante pour garantir également la fourniture lorsqu'il y a peu de soleil et de vent.   Par exemple en faisant fonctionner Enecogen au gaz vert plutôt qu'au gaz naturel ou en l'adaptant à l'hydrogène vert.

●       Eneco investira plus de 2 milliards d'euros dans ce programme d'ici à 2025 et prévoit de poursuivre cet effort les années suivantes.

À réaliser pour et avec les clients

●       Réduction des émissions de CO2 des ménages (ou clients particuliers) via une approche accessible et abordable de la fourniture de chaleur :

o   jusqu'en 2035 raccordement de 300.000 habitations à un réseau de chaleur ou un réseau de chaleur/froid.   

o   Offre d'alternatives durables, à des moments de remplacement logique, pour les chaudières de chauffage central au gaz.  Par exemple des pompes à chaleur hybrides ou totalement électriques, des chaudières HR prêtes pour l'hydrogène ou du gaz compensé en CO2 par défaut. Cela devrait permettre d'arrêter progressivement la vente de chaudières de chauffage central au gaz aux consommateurs, au plus tard pour 2025.

●       Suppression des obstacles à l'achat de différents moyens durables, comme les pompes à chaleur ou l'isolation, grâce à des conseils personnels et des systèmes de financement accessibles.

●       Électrification de la demande de chaleur des clients professionnels, avec des pompes à chaleur industrielles et des chaudières électroniques.

●       Pour 2030 au plus tard, nous voulons fournir de l'énergie verte à tous nos clients professionnels (les consommateurs en bénéficient déjà depuis 2011).

 

« Avec la mise en œuvre du plan One Planet, un nouveau chapitre s'ouvre dans l'histoire d'Eneco.  Un chapitre ambitieux et passionnant. Je suis convaincu qu'avec nos clients et l'implication de près de 3000 collaborateurs d'Eneco très motivés, nous pourrons réaliser notre ambition.  Il y a certes des incertitudes et nous devrons peut-être ajuster de temps à autre la mise en œuvre précise, mais l'ambition restera inchangée : atteindre la neutralité climatique d'ici à 2035.  Nous avons la responsabilité de faire en sorte que notre planète reste viable pour les générations futures, il n'y a pas de 'Planète B'. J'invite chacun d'entre vous à nous rejoindre dans la réalisation de cet objectif », conclut As Tempelman, CEO d'Eneco.
« Avec le plan One Planet, Eneco fixe des objectifs clairs aussi bien pour les Pays-Bas, que pour la Belgique et l'Allemagne.  En Belgique, nous sommes confrontés au plus gros défi que nous ayons jamais eu à relever : nous devons nous passer totalement des combustibles fossiles.  Cela signifie qu'il nous faut intégrer le gouvernement, les entreprises ainsi que les consommateurs dans une transition qui sera fondamentale.  Cela nécessite une approche réfléchie, solidement étayée, bien menée et intelligente. Eneco entend assumer son rôle de directeur de l'énergie pour réaliser ce plan », déclare Jean-Jacques Delmée, CEO d'Eneco Belgique.
Thijs Venema, partenaire chez BCG, d'ajouter :  « Au travers de son approche One Planet, Eneco s'érige en pionnier de la transition énergétique et joue à cet égard un rôle important dans le processus visant à limiter le réchauffement climatique. Durant notre parcours de validation, nous avons observé à tous les échelons de l'entreprise une grande volonté de relever le défi climatique. Nous sommes fiers de pouvoir y contribuer au travers de la validation de ce plan. »

Facteurs clés

Le plan se fixe une échéance de 14 ans, alors que la transition énergétique est complexe et se joue sur plusieurs niveaux. Des développements externes ne manqueront pas d'influencer la mise en œuvre du plan. Le plus important est l'adhésion de la société, car la transition énergétique est une transition sociale, qui concerne les citoyens et les entreprises. Il est par conséquent essentiel qu'elle soit abordable.   Il s'agit en outre d'une politique climatique effective au niveau européen et national (Pays-Bas, Belgique, Allemagne), le plan One Planet prévoyant des propositions applicables par pays. Enfin, il y a des développements technologiques qui ne sont pas encore arrivés à maturité, tels que le développement de la géothermie et la production et l'utilisation à grande échelle de l'hydrogène vert. 

 En raison des évolutions favorables de chacun des facteurs précités, nous sommes convaincus que nous pourrons réaliser notre ambition climatique.  D'ici à 2035, nous adapterons nos plans en fonction des nouvelles données et des développements actuels.

 

Validation par BCG

BCG est d'avis qu'une réduction de CO2 de 65 % à 75 % en 2035 - dont près de 100 % de réduction dans les scopes 1 et 2 - repose sur des hypothèses raisonnables au regard de la politique gouvernementale et de la dynamique du marché. Moyennant une politique gouvernementale complémentaire et des actions supplémentaires d'Eneco elle-même, Eneco doit pouvoir réduire ses émissions de 100 %. 

« La validation montre que le plan One Planet est déjà réalisable aux deux tiers.  Durant les 15 prochaines années, nous mettrons tout en œuvre avec nos clients, nos collaborateurs et nos parties prenantes pour le réaliser à 100 % », explique As Tempelman.

Belgique

Pour la Belgique, cela signifie concrètement qu'Eneco doit travailler sur les points suivants :

 ●  Un remplacement fondamental de la taxe sur l'électricité par une taxe sur le gaz ou une taxe CO2 effective ;

●  Une augmentation des subsides octroyés aux consommateurs pour les solutions de chauffage durables ;

●  Un plan et une politique appropriée pour accroître la production de gaz vert ;

●  Revoir le rôle du réseau de gaz et examiner la possibilité d'utiliser l'hydrogène vert dans les transports ;

●  Investir dans l'élargissement des zones éoliennes offshore des 4 GW prévus à au moins 6 GW.

 

Eneco_Infographic A4_OnePlanet.pdf 75 KB Eneco - One Planet - Climate plan_ENG_DEF.pdf 17 MB

 

 

 

Communiqués de presse